×
Nous utilisons Mailchimp pour notre newsletter.
-Vos informations seront enregistrées dans notre compte Mailchimp.
-Nous vous enverrons environ une newsletter tout les 2 ou 3 mois.
-Vous pourrez vous désabonner à tout moment, depuis la newsletter.
-Nous ne ferons aucune autre utilisation de vos informations personnelles.
-Nous ne communiquerons vos informations à aucune autre tierce partie..
Pour en savoir plus, consultez notre Politique de Confidentialité :
Privacy Policy
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Alexis Gorodine

Né en 1954 à Malicorne (Sarthe). Vit et travaille à Paris (75).
Alexis Gorodine

Alexis Gorodine

Né en 1954 à Malicorne (Sarthe). Vit et travaille à Paris (75).

« Né à Malicorne dans la Sarthe, Alexis Gorodine a longtemps séjourné en Amérique du Sud. Ces influences conjuguées jouent, sans doute, un rôle dans l’actuelle peinture de cet artiste à la voix singulière.

Sur des fonds, roses, rouges pâles ou gris, rudement travaillés, le peintre dessine un pélican, des pingouins, des canards, un lapin en pleine course. Ces animaux, que l’on peut imaginer sortis du folklore russe, sont à leur tour, comme griffés, comme troués. Leurs plumes, leur fourrure, volontairement effacées, écornées, les font ressembler à d’antiques peintures souvenirs d’une ancienne civilisation. »

Eliane Faucon-Dumont, Le Télégramme, 07 mai 2004

« Au commencement, sur la toile nue, la terre, la cendre; puis les empreintes, les crevasses, les bubons, les traces, les signes; ça revit. Arrivent les couleurs, à l’eau, leur cuisine-chimie, les pigments secs, en mayonnaise, liés, mouillés.
Les éléments se déchaînent alors (Vent, pluie, soleil, jouent de leur physique).
Ça éclabousse, coule, jute, dégouline, sèche, craquèle; ça tâche donc.
J’interviens, quand même; je dessine, gomme, gratte, efface, rajoute, joue, et signe.
C’était ça ».

Alexis Gorodine, décembre 2012

« Né à Malicorne dans la Sarthe, Alexis Gorodine a longtemps séjourné en Amérique du Sud. Ces influences conjuguées jouent, sans doute, un rôle dans l’actuelle peinture de cet artiste à la voix singulière.

Sur des fonds, roses, rouges pâles ou gris, rudement travaillés, le peintre dessine un pélican, des pingouins, des canards, un lapin en pleine course. Ces animaux, que l’on peut imaginer sortis du folklore russe, sont à leur tour, comme griffés, comme troués. Leurs plumes, leur fourrure, volontairement effacées, écornées, les font ressembler à d’antiques peintures souvenirs d’une ancienne civilisation. »

Eliane Faucon-Dumont, Le Télégramme, 07 mai 2004

« Au commencement, sur la toile nue, la terre, la cendre; puis les empreintes, les crevasses, les bubons, les traces, les signes; ça revit. Arrivent les couleurs, à l’eau, leur cuisine-chimie, les pigments secs, en mayonnaise, liés, mouillés.
Les éléments se déchaînent alors (Vent, pluie, soleil, jouent de leur physique).
Ça éclabousse, coule, jute, dégouline, sèche, craquèle; ça tâche donc.
J’interviens, quand même; je dessine, gomme, gratte, efface, rajoute, joue, et signe.
C’était ça ».

Alexis Gorodine, décembre 2012

Alexis Gorodine
Né en 1954 à Malicorne (Sarthe). Vit et travaille à Paris (75).
Alexis Gorodine

Alexis Gorodine

Né en 1954 à Malicorne (Sarthe). Vit et travaille à Paris (75).

« Né à Malicorne dans la Sarthe, Alexis Gorodine a longtemps séjourné en Amérique du Sud. Ces influences conjuguées jouent, sans doute, un rôle dans l’actuelle peinture de cet artiste à la voix singulière.

Sur des fonds, roses, rouges pâles ou gris, rudement travaillés, le peintre dessine un pélican, des pingouins, des canards, un lapin en pleine course. Ces animaux, que l’on peut imaginer sortis du folklore russe, sont à leur tour, comme griffés, comme troués. Leurs plumes, leur fourrure, volontairement effacées, écornées, les font ressembler à d’antiques peintures souvenirs d’une ancienne civilisation. »

Eliane Faucon-Dumont, Le Télégramme, 07 mai 2004

« Au commencement, sur la toile nue, la terre, la cendre; puis les empreintes, les crevasses, les bubons, les traces, les signes; ça revit. Arrivent les couleurs, à l’eau, leur cuisine-chimie, les pigments secs, en mayonnaise, liés, mouillés.
Les éléments se déchaînent alors (Vent, pluie, soleil, jouent de leur physique).
Ça éclabousse, coule, jute, dégouline, sèche, craquèle; ça tâche donc.
J’interviens, quand même; je dessine, gomme, gratte, efface, rajoute, joue, et signe.
C’était ça ».

Alexis Gorodine, décembre 2012

No items found.
Expositions de l'artiste à la galerie :
Alexis Gorodine
 à la galerie :
Foires de l'artiste avec la galerie :
Alexis Gorodine
 à la galerie :
Désolé...
La page que vous cherchez est introuvable ou n'existe pas.
Retour au site